Les Belges intègrent de plus en plus la connectivité à leur maison

Vendredi 28 septembre 2018 — Le secteur de la construction continue de se digitaliser. L’idée que tout ce qui est lié à la connectivité dans la maison est trop coûteux ou compliqué semble révolue. Dans le cadre du salon BATIBOUW, il ressort d’un sondage représentatif* que les Belges sont de plus en plus disposés à investir dans la connectivité de leur maison (67 %). Les exposants du salon BATIBOUW sont d’ailleurs ravis de pouvoir mettre en avant leurs applications intelligentes et pratiques qui rendent la vie des consommateurs de plus en plus facile.

Le progrès technologique dans le domaine de la connectivité n’a pas cessé d’évoluer au cours de l’année passée. Le terme a également changé au fil des années. En effet, la « domotique » ne couvre plus complètement les différentes significations du mot « connectivité ». Les terminologies « maison connectée », « automatisation de la maison » ou encore « Internet des objets » nous sont également devenues familières. Depuis un petit temps, nous gérons déjà l’éclairage, le chauffage et d’autres appareils connectés de notre maison. Depuis cette année, tous les appareils de la maison peuvent désormais être connectés les uns aux autres. La connectivité est donc aussi omniprésente cette année à BATIBOUW et dans les Palais de Brussels Expo : d’ailleurs, de nombreux exposants travaillent ensemble au développement d’applications ou d’outils communs.

Trop cher et trop compliqué ?

Bien que ces termes aient longtemps été inaccessibles, la tendance est maintenant inversée. Dans le cadre du salon BATIBOUW, un sondage représentatif* montre que 67 % des personnes interrogées souhaitent investir dans la connectivité de leur domicile. Seulement 17 % ont lié le concept de connectivité à des systèmes trop compliqués. Aujourd’hui, si nous avons une installation connectée, accessible jour et nuit via notre Smartphone, cela concerne principalement les thermostats intelligents ou d’autres outils d’économie d’énergie (42 %), les systèmes d’alarme (34 %) ou encore les détecteurs de fumée, de CO2 ou d’humidité (24 %) afin de tenir à l’œil l’état de notre maison. Les propriétaires de systèmes connectés sont pour la plupart satisfaits : le chauffage connecté obtient en moyenne 7/10, l’éclairage intelligent un 7,8/10 et le système d’alarme connecté au Smartphone un 8,2/10.

« Cette année, la connectivité est l’un des piliers de BATIBOUW, car elle est plus pertinente que jamais. Depuis cette année, nous voyons que cette tendance s’installe comme fil rouge entre tous les palais du salon », explique Bart Van Den Kieboom, porte-parole de BATIBOUW.

Le confort du logement n’a jamais été aussi accessible. Il existe actuellement une solution connectée pour le budget de chacun, même pour les personnes qui souhaitent effectuer d’importants travaux de rénovation avec un budget limité. Un ordinateur, une tablette et une connexion à Internet peuvent déjà suffire pour automatiser (partiellement) sa maison.

Bien informé

Et pourtant, il reste du travail à faire, car seulement 22 % des propriétaires semblent savoir que l’achat de systèmes connectés et économes en énergie permet de bénéficier de primes. Et pour cela, le visiteur peut compter sur sa visite à BATIBOUW. « Les autorités compétentes du pays sont présentes au salon pour informer les visiteurs sur les primes à obtenir, en fonction des différentes régions. L’occasion d’avoir une explication claire et complète », rajoute le porte-parole Bart Van Den Kieboom. Une meilleure connaissance des possibilités et des avantages, ainsi qu’une prise de conscience des éventuelles primes, font du système connecté le produit phare de BATIBOUW 2018.

* Recherche représentative chez 1000 Belges via l’agence d’enquêtes Incidence