Le futur est renouvelable

Tout sur l'énergie renouvelable à BATIBOUW

Vendredi 28 septembre 2018 — Avec le passage à une fiscalité plus verte en perspective, une chose est sûre : le futur est renouvelable ! Pour ceux qui construisent ou entreprennent des rénovations importantes, l’énergie verte constitue désormais la règle et non l’exception. Les panneaux PV (panneaux solaires photovoltaïques) sont entrés dans les mœurs il y a bien longtemps, mais les pompes à chaleur et les chauffe-eau solaires sont également plus intéressants que jamais. Et ceux qui souhaitent associer leur chauffage domestique à une atmosphère agréable et confortable peuvent opter pour un poêle (à pellets).

Les panneaux PV, qui vous permettent de produire votre propre électricité, sont la forme la plus populaire d’énergie renouvelable dans notre pays. Et bien que (à l’exception de Bruxelles) les certificats verts aient été ramenés à près de zéro il y a quelques années, les panneaux solaires sont toujours un investissement rentable. Même en Flandre, où les particuliers paient depuis 2015 une compensation pour l’utilisation du réseau électrique (le tarif « prosumer »), vous rentabilisez votre investissement après une dizaine d’années. À Bruxelles, le délai d’amortissement tourne même autour de six ans grâce aux certificats verts.

Un chauffe-eau solaire pour l’eau chaude
Pour couvrir toute la consommation électrique d’un ménage, il faut une installation PV de 4 à 5 kW en puissance de crête, ce qui correspond à environ 32 m² de panneaux. Pour les personnes qui disposent d’une surface de toit limitée, le chauffe-eau solaire est une excellente alternative. Une surface d’à peine 5 m² de collecteurs solaires suffit à couvrir la moitié de leurs besoins en eau chaude. En outre, ce système est tout à fait compatible avec d’autres formes d’énergies renouvelables. En Flandre, le chauffe-eau solaire est encore plus intéressant en raison de la généreuse prime de 550 euros par m² (avec un montant max. de 2750 euros) qui l’accompagne.

La pompe à chaleur est tournée vers l’avenir
En ce qui concerne le chauffage des habitations, la pompe à chaleur est le choix le plus axé vers l’avenir. Les experts s’accordent à dire qu’il s’agit de la technique de chauffage la plus durable. Le principal problème est son coût élevé : les pompes à chaleur sont toujours beaucoup plus chères que les chaudières classiques à gaz ou à mazout à condensation. La fiscalité plus verte dont on parle tant, grâce à laquelle les différents gouvernements de notre pays veulent diminuer le prix de l’électricité au détriment des prix du mazout et du gaz, pourrait changer notre réalité. Car plus le prix de l’électricité baisse, plus la pompe à chaleur deviendra intéressante. Sauf si elle fonctionne avec l’électricité solaire que vous avez vous-même produite. C’est évidemment la solution idéale ! Pour connaître leur fonctionnement plus en détail, les visiteurs pourront se rendre aux palais 10 et 12 !

Solutions durables de chauffage au bois
Après la longue liste de mauvaises nouvelles sur les particules, nous aurions vite fait d’oublier que le chauffage au bois reste encore une forme intéressante d’énergie renouvelable. Un poêle à pellets moderne, qui fonctionne avec des granulés de bois produits localement, est très facile à utiliser et émet peu de particules. En outre, les poêles à bois classiques ont fait des progrès significatifs en matière d’émission de particules. Les personnes curieuses de connaître les différentes possibilités en matière de poêles et de chaudières à pellets et d’âtres pour leur habitation découvriront tout ce qu’il y a lieu de savoir au palais 6.

Lieke Vervoort Project Manager BATIBOUW at Two cents