Devenir propriétaire : rêve ou réalité ?

Devenir propriétaire : rêve ou réalité ?

Une grande majorité des Belges trouve qu’actuellement, les habitations sont beaucoup trop chères. Parmi ceux qui ne sont pas encore propriétaires, 73% envisagent de le devenir, mais pas dans un futur proche pour des raisons financières. Voilà ce qu’il ressort d’une enquête représentative réalisée par iVox* dans le cadre de BATIBOUW, qui se tiendra du samedi 29 février au dimanche 8 mars.

Devenir propriétaire reste un des objectifs de vie de la population belge. Bien qu’1 Belge sur 10 soit disposé à consacrer au moins un tiers de son salaire à un loyer ou à un remboursement, le problème majeur face à un achat est l’argent. Pour plus de 8 Belges sur 10, les habitations sont beaucoup trop chères pour l’instant. En outre, 4 propriétaires sur 10 déclarent qu’ils ont dû acheter une habitation plus petite que ce qu’ils souhaitaient initialement, car une habitation est difficilement abordable d’un point de vue financier. Pour ce qui est des néerlandophones, ils sont 63% à trouver que la suppression du « woonbonus » est un frein supplémentaire à l’achat d’une maison.

Nous sommes conscients que le budget fait partie des craintes de la population. C’est pour cette raison que le salon BATIBOUW est l’endroit propice pour faire des affaires car on peut y rencontrer tout le marché. Il est tout à fait possible de rénover ou de construire sa maison avec un budget abordable grâce aux conditions salons valables durant BATIBOUW. Indique Marie Franck, porte-parole du salon.

Rénover, acheter ou construire ?

Parmi les options suivantes : acheter une habitation clé sur porte, acheter un terrain à bâtir et construire une maison neuve ou acheter une ancienne bâtisse et la rénover, 46% des Belges estiment que rénover une maison est l’option la plus abordable. Pourtant, ils ne sont que 23% à préférer cette option, contre près du double pour l’achat d’une habitation clé sur porte ou l’achat d’un terrain à bâtir (respectivement 39% et 38%). Les personnes qui préfèreraient construire une nouvelle habitation plutôt que rénover donnent comme raison principale le fait qu’elles souhaitent déterminer entièrement elles-mêmes à quoi ressemblera leur habitation. De cette manière, la moitié des Belges indique qu’elle ne souhaite pas être confrontée à de mauvaises surprises. Au contraire, parmi les Belges qui préféreraient acheter une habitation clé sur porte, le fait que cela soit plus facile et qu’ils ne doivent s’occuper de rien eux-mêmes (contacter tous les corps de métier différents) sont les raisons les plus citées (77%).

En plus de faire attention à son portefeuille, le Belge souhaite réduire sa consommation d’énergie. C’est donc 45% des Belges qui estiment que la consommation d’énergie est moins élevée dans une construction neuve que dans une maison à rénover.

Opter pour une pompe à chaleur ? Oui mais…

88% des Belges déclarent avoir déjà entendu parler des pompes à chaleur mais seul 1 sur 3 dit savoir comment elles fonctionnent. Un petit pourcentage de Belges (3%) possède une pompe à chaleur pour se chauffer (4%) ou pour produire de l’eau chaude (5%). Parmi eux, 8 propriétaires sur 10 déclarent être satisfaits de leur pompe à chaleur mais 26% d’entre eux n’ont aucune idée du type de pompe à chaleur qu’ils possèdent (pompe à chaleur eau-eau, air-eau ou air-air). Les principales raisons pour lesquelles les Belges installent une pompe à chaleur sont la faible consommation d’énergie (49%), suivie par la réduction de l’empreinte écologique (40%), le rendement élevé (32%) et l’absence d’entretien (23%).

Bien qu’elles soient peu connues, plus de la moitié des Belges déclarent qu’ils envisageraient d’acquérir une pompe à chaleur à l’avenir et cette proportion est même de trois quarts parmi les jeunes ! 4 Belges sur 10 estiment que l’investissement est trop élevé, raison pour laquelle ils n’en installent pas.

« Nous sommes ravis de voir que la plupart des Belges ont déjà entendu parler des pompes à chaleur. Cependant, on observe qu’elles sont peu connues, c’est pourquoi nous mettons en lumière cet excellent moyen de réduire sa facture et sa consommation d’énergie autour du thème « Heating & Cooling » et que nous proposons aux visiteurs d’en apprendre plus dans une zone de séminaire dédiée à l’énergie dans le Palais 12. Nos exposants présenteront les divers modèles disponibles sur le marché correspondant aux besoins de chacun » explique Marie Franck.

Les consommateurs et les constructeurs sensibles aux problèmes environnementaux

Les Belges souhaitent avoir une habitation économique et écologique pour premièrement, réduire la facture d’énergie (9 Belges sur 10) et ensuite pour des raisons écologiques (2 sur 3). Les normes énergétiques sont peu connues, seulement 3 Belges sur 10 savent de quoi il s’agit. Après quelques explications, ils sont 8 sur 10 à affirmer qu’ils s’informeront davantage sur celles-ci et pensent qu’elles seront faciles à mettre en place lors d’un achat (64%), d’une construction (79%) ou d’une rénovation 69%).

Bien que seulement 24% des Belges savent ce qu’est l’économie circulaire, la moitié affirme qu’elle en tiendrait compte lors de l’achat, de la construction ou de la rénovation d’une habitation après quelques explications. Les matériaux de réemploi sont une manière durable de travailler pour 52% des Belges, ils sont d’ailleurs 4 sur 10 à songer à les utiliser lors d’une rénovation ou d’une construction. Pour un peu plus de la moitié des Belges, la qualité est sensiblement la même entre les matériaux neuf et les matériaux de réemploi.

« Il est intéressant de voir que le Belge accorde de l’importance à l’environnement lors d’une construction ou d’une rénovation. Avec le thème « Green Building », de nombreuses solutions seront proposées aux consommateurs et répondront à l’évolution du marché, et pour tous les visiteurs intéressés, nous avons créé une « route écologique » présentant tous les produits les plus respectueux de l’environnement présents à BATIBOUW cette année . » commente Marie Franck.

Le salon BATIBOUW est l’occasion idéale pour les consommateurs d’explorer, de tester et de se renseigner auprès des nombreux exposants. Une foule de produits seront présentés durant le salon, pouvant satisfaire les besoins, envies et le budget de chacun. Rendez-vous du 29 février au 8 mars dans les Palais de Brussels Expo pour les découvrir.

*Une étude en ligne, menée entre le 17 janvier 2020 en 27 janvier 2020 par l’agence de recherche iVOX pour le compte de FISA, auprès d’un échantillon de 1000 Belges, représentatif en termes de sexe, de langue, diplôme et de l’âge. La marge d’erreur maximale pour 1000 Belges s’élève à 3,02%.

Caroline Mouzon Project Manager, Two cents
A propos de BATIBOUW 2020

Informations Pratiques :

Lieu : Brussels Expo : Place de Belgique 1 – 1020 Bruxelles

Dates et heures d'ouverture : 

Du samedi 29 février au dimanche 8 mars 2020. 
Ouvert de 12h à 20h30 – entrée gratuite à partir de 16h (hors nocturne du 05/03) 

A propos de FISA

FISA fait partie de DEFICOM GROUP, actif dans les métiers de la communication, des médias et des loisirs. Le groupe FISA est spécialisé dans l’organisation de grands salons nationaux et d’événements. La mission du groupe FISA est d’apporter à ses visiteurs une réelle expérience pour les 5 sens. FISA a débuté en 2003 avec l’acquisition du célèbre salon de la construction BATIBOUW et a ensuite progressivement élargi son offre avec le salon COCOON, le Salon de l’Alimentation, le Salon des Vacances et l'évènement-rencontre 'Les Rencontres au Sommet', ainsi que des salons professionnels tels que Spring Expo, ProBuild, Finishing et Installpro. Chaque année, les salons organisés par FISA attirent au total plus de 2 700 exposants et 700 000 visiteurs à Brussels Expo. 


BATIBOUW 2020
Brussels Expo
Place de Belgique 1
1020 Bruxelles