À découvrir dans la Garden Room : l’intérieur et l’extérieur sont liés l’un à l’autre

Jeudi 25 janvier 2018 — Ces dernières années, l’espace extérieur gagne de plus en plus d’attention. Dans les appartements ou les maisons mitoyennes en ville, il est souvent meublé et considéré comme une pièce à part entière. Même dans les maisons de campagne, la frontière entre l’intérieur et l’extérieur devient floue. Si vous êtes à la recherche d’inspiration, visitez la Garden Room à BATIBOUW. 

Bien que le Belge ait toujours eu une brique dans le ventre, ces dernières années, il a investi davantage dans son habitation : la cuisine est de plus en plus conçue comme une pièce à vivre ; la salle de bains blanche, pure et fonctionnelle laisse place à une variante plus chaleureuse où le bien-être est au centre des préoccupations. Notre maison se transforme de plus en plus en un cocon où nous nous réfugions de la vie trépidante de tous les jours.

Dans cette même optique, une attention toute nouvelle est accordée à l’espace extérieur. Dès que la météo le permet, nous voulons profiter d’un verre de bulles ou d’un bon barbecue dehors, au calme et de manière confortable.

De plus, les enfants jouent souvent un rôle décisif dans l’aménagement du jardin. Dans la Garden Room à Batibouw, il est possible de voir comment le jardin peut répondre à vos goûts et vos envies tout en étant adapté aux enfants. Déjà un petit conseil : pour faire plaisir à vos enfants, vous pouvez par exemple installer une maisonnette, un bac à sable ou encore une cabane dans les arbres.  

En ville
Une autre tendance mondiale est le nombre croissant de personnes vivant au cœur des villes. En 2018, cela concerne plus de la moitié de la population mondiale. Puisque l’espace et la verdure y sont précieux, une bonne part de créativité est nécessaire : cela pousse les gens à trouver des alternatives. L’inspiration permet de créer ces jardins de ville. Ainsi, il devient possible sur une zone limitée de réaliser un potager, aménager des plantes rampantes sur les murs ou encore un éclairage indirect.     

Pour la même raison, les potagers collectifs gagnent à nouveau en popularité. Le co-gardening ne résout pas seulement les problèmes d’espace, il permet également d’entretenir le contact avec les voisins du quartier et de renforcer le sens de la communauté. En plus des légumes, les jardins peuvent aussi accueillir des ruches ou des hôtels à insectes, une aire de pique-nique ou de jeux. De plus, ces jardins sont économiquement avantageux pour les autorités locales, car leur construction et leur entretien sont moins chers que ceux des parcs.  

S’il n’y a pas d’espace, les toitures de verdure offrent aussi des alternatives intéressantes. En effet, en permettant à notre toit de faire pousser des plantes, nous créons notre propre mini-biotope au cœur de la ville. Ce n’est pas seulement beau, mais c’est aussi excellent pour la biodiversité, l’isolation, l’insonorisation et la durée de vie du toit.

L’espace extérieur aussi à Batibouw
Les aménagements dans la Garden Room conseillent et présentent des idées innovantes pour transformer son jardin en une réelle extension de la maison. En outre, cette année, tous ces espaces d’inspiration seront regroupés sous un même toit, sur une superficie d’au moins 500 m². Le visiteur qui souhaite poser des questions concrètes lors de son passage à la Garden Room a la possibilité de demander aux architectes de jardin et aux entrepreneurs, disponibles dans le Palais 1. Quelques exposants de la Garden Room poursuivront l’expérience jusqu’au Palais 1, où ils attendront le visiteur sur un grand stand nommé « Outspiration ».  

Contactez-nous

Lieke Vervoort

Project Manager BATIBOUW

Advanced Fair, dep. Two cents